Le journal de Sylvian Coudène.
Humeurs, humours, musiques, cinéma, et autres libertés provisoires.
"La gravité est le plaisir des sots"
(Alexandre Vialatte)

lundi 28 février 2011

Qui connait Sophie Dulac ?

Une jeune personne dont on ne pourrait dire qu'elle a l'accent de Tours m'appelle ce matin pour me démarcher :
- Bonjour M. Coudène, Sophie Dulac de la banque CIC.
Moi :
- Sophie Dulac... Sophie Dulac. Mais oui bien sûr, Sophie, comment vas-tu Sophie ?
Dis, donc, ça fait un bail.
J'ai su que tu n'étais plus avec Eric; c'était pas une raison pour me laisser sans nouvelles, hein : Eric c'est Eric et toi c'est toi !
Elle :
- Euh
Moi :
- Attends, Sophie, je dois sortir, là.
Tu sais ce que tu fais ma puce ?
Dans un quart d'heure tu m'appelles sur mon mobile.
Sinon, je te rappelle.
Allez, à tout à l'heure, je t'embrasse fort.

Et j'ai raccroché, tout content.



- Sophie Dulac, en haut à gauche -

4 commentaires:

Kynseker a dit…

Ah, je vous aime ! Je fais de pareilles blagounettes à ces mauvais démarcheurs. J'ai, une fois, poussé le vice à jouer un peu de flûte au téléphone à un de ces importuns. Quand j'ai repris le combiné, le bougre avait raccroché :-(

Anonyme a dit…

Bien joué.
Un des meilleurs plans, est de dire:" Ah oui bien sûr, ne quittez pas un instant, j'appelle ma femme (ou mon mari), c'est elle (ou lui) qui s'occupe de ça et je sais qu'elle m'en a parlé de la semaine, qu'elle voulait justement ...changer des fenêtres, faire un placement, faire des travaux, vérifier l'étanchéité du toit ... (selon les cas), ne quittez pas je vais la chercher."
Et là, ayant ferré le vendeur importun, tu poses le téléphone et tu l'oublies, lui faisant perdre son temps et l'argent de son employeur, comme ils se permettent de le faire à notre encontre !
Pourrissons leur le boulot !

Christophe a dit…

Paul Adam sors de ce corps ! Ou bien dois-je t'appeler "Anonyme"...

SC a dit…

Bien vu Christophe : je n'avais pas douté une seconde de son identité !